Isolation


Isolation

Le confort intérieur de l'habitat

L’isolation est le point fort de la maison, elle permet un confort de vie intérieure toute l’année. L’été, une bonne isolation permet de maintenir une sensation de fraîcheur par rapport à l’extérieur, et l’hiver elle offre une barrière thermique pour garder la chaleur.

Longtemps laissées de coté, ou peu efficaces car l’énergie avait un faible coût, aujourd’hui les méthodes d’isolation sont des plus performantes pour diminuer les consommations et gaspillages d’énergie, éviter les émanations de substances chimiques ou allergènes et offrir un confort de vie sain et chaleureux.

Plusieurs types d’isolants et de mises en œuvre existent, des plus écologiques au moins durables. Les principaux sont les isolants dits « minéraux » comme la laine de verre et de roche, les isolants de la pétrochimie tels que le polystyrène et le polyuréthane, les isolants minces utilisant le rayonnement solaire en déflecteur, et les isolants dit « Bio-sourcés » venant des filières de recyclage et/ou du monde animal ou végétal.

Les matériaux Bio-sourcés offrent de grandes performances pour mieux isoler l’habitat, de manière écologique, économique et éco responsable. Le Labo Bois utilise principalement la laine de bois sous différents conditionnements : en panneaux rigides, en panneaux semi flexibles et en vrac insufflé ou soufflé. Dans certains cas et suivant certaines contraintes techniques, le liège, la ouate de cellulose, le carton recyclé, etc. permettent aussi  la réalisation de complexes isolants performants et durables.  

La laine de bois, un matériau pour isoler toute la maison. Ce matériau obtenu à partir des déchets de scieries offre de grandes performances pour l’habitat. Son coût permet de l’utiliser sous toutes ses formes : dans les parois, en sur-épaisseur et dans les structures. Sa grande capacité à stocker le CO2 et sa capacité à aider les flux de migrations dans les parois, en font un élément indispensable dans une maison respirante.

En France, les normes en vigueur classent les isolants par rapport à leur résistance thermique « R », calculée grâce la conductivité thermique et son coefficient Lambda « ʎ ». Cette résistance thermique permet de donner une qualité isolante à un matériau. Il faut aussi prendre compte l’inertie du matériau, qui correspond à sa capacité d'emmagasiner de la chaleur, mais aussi étudier le temps de déphasage d’un complexe.

Le Labo Bois, grâce à son expérience, construit des complexes isolants des plus performants et étudiés selon le cas précis de rénovation ou de construction. Il modélise la plupart de ses complexes sur logiciel pour être certain des bonnes caractéristiques et performances pour une situation donnée.

L’isolation de la toiture est une des plus importantes. En effet, en période hivernale, la plupart des fuites thermiques s’effectue en partie haute, alors qu'en saison estivale la toiture sert de protection thermique aux montées des températures intérieures. Une bonne isolation thermique performante et durable est donc indispensable. De plus, un complément déflecteur solaire peut être envisagé dans des zones fortement chaudes en été.

L’isolation des murs est l’autre point important d’une habitation. Plusieurs techniques permettent d’isoler de façon continue pour maximiser la protection thermique. La technique dite de « ITE » permet de créer une enveloppe extérieure, englobant l’ensemble du bâti pour mieux protéger l’habitation.

Le Labo Bois développe et crée des murs respirants et « perspirants », en phase avec une manière de vivre plus saine et plus durable. L’idée est de considérer qu’une maison est un élément qui doit respirer par son enveloppe (murs, toitures, sol,…), et qu’il ne faut surtout pas bloquer ce mécanisme mais plutôt l’aider en utilisant des matériaux aux capacités hygroscopiques. Le choix de ces derniers va plutôt se tourner vers des éléments poreux et à fort pouvoir de transmission, pour aider les flux migratoires dans les parois.

« L’étanchéité à l’air » de l’habitat est un des points les plus importants à traiter de manière minutieuse et raisonnée.  Cette barrière permet de contrôler et surtout de diminuer les échanges hygrométriques entre l’intérieur et l’extérieur, pouvant détériorer les matériaux et créer des zones de moisissures.  Le Labo Bois modélise la plupart de ses complexes avec des membranes hygrovariables ayant des valeurs de perméabilité à l’air ( dite valeur »Sd ») modifiables selon les contraintes environnementales.  

Un des points à prendre en compte dans une habitation est la gestion de la ventilation. Le Labo Bois n’intervient pas sur ce point mais sensibilise sur les performances à mettre en place en matière de VMC.